Marseille 2050
Marseille 2050 : la ville affranchie Pour la Cité de l’agriculture cette réflexion collective est une occasion de réfléchir dans une logique prospectiviste à la considération portée à la place du vivant dans la ville et à l’urbanisme des villes de demain. Elle s’adresse à tou.te.s celleux qui considèrent la transition écologique des villes comme un enjeu majeur de société.  Après 25 ans de court-termisme, que pourrait être un projet politique de long terme pour Marseille ? Comment ouvrir de nouveau nos imaginaires ? Dans un contexte de recomposition mondiale de nos relations à la Terre, à quoi pourrait bien ressembler la ville en 2050 ? (article à retrouver sur Marsactu) En 2050, le monde aura changé. On comptera probablement au moins 2 degrés en plus. On se sera depuis longtemps engagé dans une importante descente énergétique. L’économie sera redevenue circulaire. Les sols dans leur épaisseur seront des ressources sanctuarisées. Nos villes auront retrouvé une grande autonomie alimentaire. Faute de sable, le béton sera obsolète : les nouvelles constructions seront donc rares, au profit des réhabilitations. Les cours d’eau et les rivières urbaines, et leurs bordures ombragées, auront été restaurées. Les voitures auront disparu de la ville, en dehors de…
En savoir plus
Etude & conseil
Cartographie des initiatives urbaines dans le cadre d’un accompagnement auprès du Grand Avignon. La Cité de l’agriculture s’appuie sur ses expériences de terrain pour accompagner les faiseu.r.se.s de ville dans leurs projets. Collectivités publiques, bailleurs sociaux, aménageurs, architectes, urbanistes… Notre expertise dans les champs de l’agriculture urbaine et de l’alimentation durable se met au service de la transition de vos territoires ! Liste des références à venir.
En savoir plus
Cultivons Marseille
Cultivons Marseille, c’est quoi ?  Cultivons Marseille est un projet de coopération et de mutualisation des moyens entre les act.eur.rice.s de l’agriculture durable marseillais.e.s dans le but de faire filière. Il s’agit dans une première étape de tester des outils de mutualisations relativement simples (achats groupés, annuaire professionnel partagé, « clinique juridique »…) pour aller pas à pas vers une deuxième étape plus structurante (administration et comptabilité mutualisée, magasins de product.eur.rice.s et transformat.eur.rice.s urbain.e.s etc…). Puis-je y participer et comment rejoindre Cultivons Marseille ?  Toute personne portant un projet d’agriculture durable sur le territoire marseillais peut manifester son intérêt pour la démarche (en tant que bénéficiaire et/ou en tant que contributeur) Cultivons Marseille. Plus nous serons nombreux.se.s,  plus le projet aura de visibilité, de financements et donc d’impact pour nos structures et notre territoire. N’hésitez pas, que vous soyez représentant d’un jardin partagé, d’une exploitation agricole péri-urbaine ou d’une micro-ferme vous êtes tou.te.s à même d’embarquer. Une seule condition pour être intégré à la démarche : avoir une structure juridique ou être en passe de la créer. Vous êtes intéressé.e pour rejoindre la démarche, vous pouvez nous contacter à contact@cite-agri.fr Quelles suites après cet Appel à Manifestation d’Intérêt ?  L’objectif de cet…
En savoir plus
Recherche de foncier
Si les porteu.r.se.s de projets sont nombreu.x.ses, l’accès au foncier constitue souvent le premier obstacle à leur installation. La Cité de l’agriculture étudie et met en œuvre plusieurs outils à même de faciliter la mise en culture des espaces disponibles en ville : Identification des terrains disponibles, supports potentiels de végétalisation ; Protection du foncier non-bâti, via des recherches sur le cadre juridique et réglementaire à même de préserver ces espaces ; Appui à la valorisation : mises en lien entre porteu.r.se.s de projets et propriétaires, réflexions sur les modes de mise à disposition du foncier intra-urbain.
En savoir plus
Étude d’impacts
La Cité de l’agriculture capitalise sur son expérience de terrain pour produire un savoir et modéliser de nouveaux process de la fabrique de la ville. Pour produire et partager des connaissances sur les défis relevés, les leviers mobilisés, les arguments et arbitrages opérés, les bonnes et les mauvaises surprises rencontrées, il s’agit d’abord d’archiver les informations pertinentes puis de les analyser. La reconnaissance de la multifonctionnalité de l’agriculture passe par la caractérisation, la quantification et la mesure de ses services écosystémiques. En ville, cette agriculture présente des spécificités qui sont encore très peu étudiées (îlot de chaleur urbain, remédiation des sols, refuge de biodiversité, atténuation des nuisances urbaines, etc…). La pérennisation de l’agriculture urbaine passe aussi par la démonstration de ses impacts concrets et réels, qui ne pourra se faire qu’en coordonnant chercheur.se.s et porteur.se.s de projet ainsi qu’en reconnaissant la portée sociétale de ces lourds travaux. La situation géographique de la ferme Capri, en Méditerranée, c’est à dire à la fois dans l’une des régions les plus touchées par le réchauffement climatique et aussi au cœur d’un territoire riche en enjeux d’alimentation durable, d’aménagement urbain et d’interactions sociales constitue un terreau riche pour la production d’innovations, d’impacts et de…
En savoir plus
Menu