L’annuaire de l’agriculture et de l’alimentation durables à Marseille – deuxième édition

La Cité de l’agriculture est fière de vous présenter la deuxième version de l’annuaire de l’agriculture et de l’alimentation durables. C’est par ici !

Cette deuxième version de l’annuaire, plus inclusive et interactive, est la preuve que de beaux projets continuent de naître chaque jour. Des projets qu’il est important de mettre en valeur pour que Marseille continue d’arborer fièrement son foisonnement d’initiatives toujours plus durables.

La première édition de l’annuaire à Marseille a été imprimée en 500 exemplaires en 2019. En 2021 la deuxième édition de l’annuaire recense 350 adresses marseillaises.

Pour qui ?

Tout comme la première édition, l’annuaire s’adresse à la fois à ceux et celles qui se préoccupent de leur mode de consommation et qui veulent s’engager dans des projets qui décloisonnent l’urbain et le rural. L’annuaire s’adresse aussi aux professionnel.le.s dans le but de favoriser l’installation de nouveaux projets soucieux de la provenance de leurs produits, de l’éthique de leurs prestataires et de leurs fournisseurs.

L’annuaire est plantureux parce qu’il recense les protagonistes de l’agroécologie, les passionné.e.s de verdure, les militant.e.s de la cuisine saine, les héros des circuits-courts ou les porte-drapeaux du végétal en ville. Bref, tous ceux qui rêvent de décloisonner l’urbain et le rural, le système de production et le système de consommation, le béton et le champ. C’est d’ailleurs à ce titre que l’annuaire ne recense que des acteur.rice.s de proximité, engagé.e.s et indépendant.e.s, ce qui explique que les enseignes de la grande distribution, même bio, n’y figurent pas. L’annuaire est tentaculaire, à l’image de l’écosystème des acteur.rice.s marseillais.e.s. En effet, le réseau s’étend, évolue et se transforme à chaque instant. C’est beau et poétique mais ce n’est pas très pratique. Nous avons fait un long travail de recherche, d’identification et de recensement des acteur.rice.s, mais il en manque sûrement !

Pourquoi une deuxième édition ? 

C’est l’objectif de cet annuaire en ligne, proposer une version encore plus complète que la première !

Toujours plus plantureux, puisque de nouveaux projets ont vu le jour, et d’autant plus tentaculaire, car les acteur.ices du développement durable prennent de plus en plus de place dans l’ensemble des quartiers de Marseille, et pas seulement dans le centre ville. 

Comme sa première version papier, cet annuaire a vocation à faciliter l’accès à l’information pour les porteur.euse.s de projets et pour le grand public.

Nous sommes bien placés pour le savoir. Lorsque l’on veut s’impliquer à Marseille, que l’on souhaite porter un projet, comprendre comment s’organise le territoire, où sont les projets et les lieux, la tâche peut se révéler ardue. Cet annuaire interactif et cartographique devrait vous faciliter la tâche !

Comment ? 

Vous le savez, l’équipe de la Cité de l’agriculture est toujours à l’affût des projets innovants qui fleurissent sur le territoire marseillais. Cette nouvelle version de l’annuaire est donc à l’image de cet écosystème : foisonnant et toujours en mouvement ! Ainsi, nous ajouterons régulièrement les nouvelles structures, et mettrons à jour les informations afin que cet outil d’information ouvert à tous.tes ne devienne jamais obsolète.

Nous avons également ouvert le champ des possibles et proposons de nouvelles catégories : les structures mobiles et les monnaies locales. 

Nous souhaitons ainsi mettre en avant la pluridisciplinarité de la transition agro-écologique, en montrant qu’à Marseille, on agit sur tous les terrains. Chacun.e d’entre vous pourra trouver le projet qui lui ressemble ! 

Pour trouver une adresse, plusieurs possibilités : 

  • La barre de recherche permet de filtrer par arrondissement, par catégorie ou par activité.
  • Autre fonctionnalité, la map en bas de la page donne une vision d’ensemble du territoire marseillais. Grâce aux couleurs (vert pour Ecologie et nature en ville, jaune pour Agriculture urbaine ou encore rouge pour Alimentation), il est ainsi possible de voir de façon intuitive les types de projets qui s’implantent dans les différents quartiers et de trouver son bonheur en deux clics ! 

Célia Zunino, volontaire en service civique

Article précédent
Former les porteuses et porteurs de projet en agriculture urbaine, une mission de la Cité de l’agriculture.
Article suivant
La Cité de l’agriculture cherche quatre nouveaux volontaires en service civique.

Articles liés

Aucun résultat.

Menu