Un fonds documentaire d’été

C’est les vacances pour l’équipe de la Cité de l’agri !
Les étagères du fonds documentaire se vident discrètement pour garnir les sacs de plage et de randonnées de ses membres…
Mais qu’emportent-ils.elles et que lisent-ils.elles pendant leurs congés ?
Un petit tour d’horizon de nos lectures agro-écologiques de l’été !

ESSAIS

Le grand Paris après l’effondrement, Agnès Sinaï, Yves Cochet, Benoît Thévard, Editions Wildproject, 2020.
Le dernier né – sa parution est prévue pour le mois d’août – des éditions marseillaises Wildproject, synthèse d’un rapport de l’Institut Momentum sur le biorégionalisme, invite à penser différemment les politiques publiques de transition écologique et offre un imaginaire alternatif à l’Ile de France de l’hyper mobilité et de la croissance industrielle. Un essai de science-fiction à l’optimisme étonnant. Pour feuilleter l’ouvrage en ligne, cliquez ici

Les émotions cachées des plantes, Didier Van Cauwelaert, Plon, 2018
Un végétal peut-il être jaloux ? Avoir mal ? Aimer ou craindre les êtres vivants qui l’entourent ? Peut-il parler, communiquer, se venger, agir et réagir face aux humains ? En s’appuyant sur les découvertes et les recherches biologistes des dernières années, ce petit essai décrit facétieusement les émotions cachées des plantes. La nature ne cesse de nous parler, nous écrit son auteur. A nous, alors, d’arrêter d’être sourd.e.s !

Le maire qui aimait les arbres, Jean Chalendas, Actes Sud, 2017.
Cette petite nouvelle de quatre-vingt pages, aux allures de conte, se rêve mode d’emploi à l’intention de l’action publique en mettant en scène un maire imaginaire qui se mobilise pour la re-végétalisation de sa ville. Pour en savoir +

ROMANS

L’homme des îles, Tomas O’Crohan, Payot et Rivages, 2019.L’homme des îles raconte la vie d’hommes et de femmes sur une île, entre survie et poésie, entre culture des champs et pèche en mer, tempêtes et joies. Une vie rude, mais pleine de sens et d’humanité ! Tomás O’Crohan se fait l’ultime porte-parole d’un mode de vie aujourd’hui perdu.

GUIDES

Jardinier Urbain, Thibaut Schepman, “Guide Marabout”, Marabout, 2020.
Comment jardiner en ville ? Tous les savoirs, techniques, conseils et autres astuces pour penser, voir et vivre la ville comme un jardin sont à retrouver dans ce précieux guide du Jardinier Urbain, paru en mars de cette année aux éditions Marabout !

Le Guide de l’alimentation durable, Aline Gubri, Thierry Souccar Editions2020
L’alimentation, parce qu’elle nous concerne toutes et tous, est un puissant levier de changement. Mais par où commencer ? Comment agir efficacement ? Aline Gubri, consultante en développement durable, décortique l’impact de l’alimentation sur l’environnement, analyse le gaspillage alimentaire, aborde la cuisine durable et propose même plusieurs recettes simples à réaliser !

L’Empire de l’Or Rouge : enquête mondiale sur la tomate d’industrie, Jean-Baptiste Malet, Fayard2017
“Que mange-t-on quand on ouvre une boîte de concentré, verse du ketchup dans son assiette ou entame une pizza ? Des tomates d’industrie. Transformées en usine, conditionnées en barils de concentré, elles circulent d’un continent à l’autre. Toute l’humanité en consomme, pourtant personne n’en a vu…”

BANDES DESSINÉES

Green Guerilla, Ophélie Damblé et Cookie Kalkair, Steinkis, 2019.

Alors même que nos villes regorgent d’espaces non exploités, aucun fruit ou légume n’y pousse. Armée de râteaux, graines et arrosoirs, c’est là qu’intervient la Guerilla Green ! Les activistes non-violents issus de ce mouvement prônent un jardinage politique : il n’est pas seulement question de fleurir les balcons, mais bien de se réapproprier l’espace urbain, de recréer du lien social et de renouer avec l’autonomie. PLANTONS…PARTOUT !

Petit traité d’écologie sauvage, Alessandro Pignocchi, Steinkis Editions, 2017.
“Les dirigeants de la planète ont enfin décidé d’adopter la vision du monde des indiens d’Amazonie. Il est désormais admis que les plantes et les animaux ont une vie intellectuelle et senitmentle similaire à celle des humains.” Cette bande-dessinée fait émerger un monde où les valeurs s’inversent, où les lignes se déplacent. Un univers alternatif où l’écologie serait enfin devenue une valeur primordiale dans la société…

Le goût de la terre, Baudoin et Troubs, l’Association, 2013.
Invités par des sociologues colombiens, deux dessinateurs arrivent à Bogota avec cette interrogation : qui sont les paysans ? Quel est le goût de leur terre ? Voyage, identité et effondrement du monde paysan sont à retrouver dans ce carnet de voyage dessiné, riche en rencontres et en réflexions politiques !

La communauté, Yann Benoit et Hervé Tanquerelle, Futuropolis, 2010.
Dialogues entre un dessinateur et son beau-père autour de la création d’une communauté agricole – loin des clichés. Témoignage d’une époque, des idéaux et de la réalité française des années post 68.

Inauguré en mai 2019, le fonds documentaire de la Cité de l’agriculture rassemble plus de 300 ouvrages. Manuels techniques agricoles, encyclopédies, bande-dessinées, essais philosophiques mais aussi romans ou périodiques… Outil utile et participatif en faveur de la sensibilisation à la transition des modèles agricoles et alimentaires, il est accessible à toutes et à tous ! Les livres sont consultables sur place, à la Cité de l’agriculture, du lundi au vendredi, de 12h à 18h.

Article suivant
Les marchés paysans ne prennent pas de vacances
Article précédent
Des bons petits plats

Articles liés

Aucun résultat.

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.
Menu