Le maire qui aimait les arbres

Quel titre ! En ce lendemain d’élections municipales, voilà une fiche de lecture bien à propos. Cette petite nouvelle de 80 pages¹, aux allures de conte, se rêve mode d’emploi à l’intention de l’action publique.

         Publiée chez Actes Sud en 2017, c’est la première œuvre de Jean Chalendas, originaire du pays d’Arles.
Les informations sur l’auteur s’arrêtent là, malgré notre ère hyper-connectée.
A travers ce récit résolument optimiste et enchanteur, il nous présente un narrateur qui retrace ses rencontres avec un maire se mobilisant pour la re-végétalisation de sa ville. Cette nouvelle fait directement référence à L’Homme qui plantait des arbres, écrit par Jean Giono en 1953 en réponse à un appel à texte du magazine Reader’s Digest sur le thème « The Most Unforgettable Character I’ve Met »²

Ici, au-delà de l’action résolument solitaire de L’Homme qui plantait des arbres, le maire de Chalendas s’entoure de personnes compétentes et enclenche une démarche collective, avec ses habitant.e.s, mais aussi globale, avec les multiples échelons du territoire.
Il s’agit là de planter des arbres au coeur de nos villes pour que l’humain y retrouve sa place plutôt que de laisser aux voitures des places de stationnement !

         Au fil de l’histoire, nous découvrons les enjeux d’une politique de l’arbre, que ce soit au sein de l’aire urbaine ou entre nos communes, liant ainsi ruralité et urbanité. Il ne s’agit pas simplement de planter un arbre isolé mais bel et bien de replanter des forêts municipales, de créer des trames vertes, bleues et humaines. Nous re-découvrons avec envie l’ampleur que peuvent avoir les projets menés par l’action publique. Nous y rencontrons un maire visionnaire nous livrant les enjeux des forêts urbaines. L’arbre devient vecteur de lien social, de qualité de vie et de piétonnisation.

« Jamais inélégant, l’arbre s’impose sans avoir à convaincre » 

         Nous suivons sur le terrain une jeune paysagiste compétente et motivée divulguant quelques bonnes pratiques de foresterie urbaine : planter des essences locales, communes mais robustes, planter jeune mais tenir compte de la croissance du vivant, etc.

“Le génie du jardin ne supportait pas le voyage”

         Nous nous concertons avec les habitant.e.s, parfois réfractaires, au nom de la sacro sainte place de stationnement, parfois proactifs, participant à des opérations de parrainage et de plantation d’arbre. Nous nous coordonnons avec d’autres maires pour la mise en place d’une politique globale visant à ré-instaurer les chemins de pèlerin.e.s ou à mutualiser les outils de végétalisation.

Si on devine une charmante bourgade du Sud, elle n’est pas nommée. Elle pourrait être partout et nulle part à la fois. Tous les personnages, d’une banalité héroïque, sont anonymes. Aucun parti politique, ni personnalité ne sont mis en avant. C’est pourquoi chacun d’entre nous, lectrice et lecteur, peut se retrouver dans un de ces rôles. Un maire engagé, une paysagiste compétente, des habitants proactifs, d’autres maires fédérés… ou simplement un narrateur transmettant l’envie de planter des arbres.

“Tu connais la forêt qu’il me fut amené de planter, je t’en lègue quelques graines”

Et pour vous, quel est le personnage le plus extraordinaire que vous ayez rencontré ?
Venez en discuter ou découvrir d’autres pépites inspirantes au Fond documentaire de la Cité de l’agriculture !

Minh Hanh PHAM LE
Stagiaire en mission sur le
déploiement de l’agriculture urbaine

 

 

 

 

¹ Le maire qui aimait les arbres, Jean Chalendas, « Domaine du Possible », Editions Actes Sud, 2017.
² En français : Le personnage le plus extraordinaire que j’ai rencontré.

Le fonds documentaire de la Cité de l’agri est en libre accès du lundi au vendredi, de 16h à 18h.

Une photo d’une partie du fonds documentaire de la Cité de l’agriculture, aux 48h de l’agriculture urbaine 2020.
Photo : Mario Londoño

Article précédent
La Cité de l’agri recrute un.e responsable formation agriculture urbaine !
Article suivant
La transhumance de légumes

Articles liés

Aucun résultat.

2 Commentaires. En écrire un nouveau

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.
Menu